En tant qu’organisme de bienfaisance, nous avons une mission déterminée et un ensemble clairement défini d’activités. Nous avons également des restrictions sur la gestion de nos finances. Le code de “verrouillage des actifs” pour une entreprise sociale précise que nous devons réinvestir les recettes que nous générons dans le soutien de la communauté locale et la promotion de notre mission.

Notre organisation est dédiée à la conservation, l’étude et le partage des connaissances au sujet de l’herboristerie traditionnelle gabonaise et des traditions des peuples du Gabon pour le bénéfice de toute l’humanité. Nombreuses sont les “bénédictions” dans la forêt gabonaise, mais le Tabernanthe Iboga, classé en Juillet 2000 en tant que “Patrimoine Culturel National” et “Réserve Stratégique” par le défunt Président de la république gabonaise, El Hadj Omar Bongo Ondimba, est particulièrement important étant une espèce en voie de disparition du domaine public en raison de sa surconsommation internationale, de la déforestation, des changements climatiques, du braconnage principalement des éléphants ainsi que de l’urbanisation et la conversion religieuse des populations du Gabon (voir rapport “Iboga – Etat des Lieux au Gabon et à l’International” rédigé en 2012 par Yann Guignon – Cabinet Traits d’Union à Libreville – sur parrainage et encadrement du Professeur Jean Noël Gassita et sous la direction de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, remis aux autorités
gabonaises en juillet 2012).

Blessings of the Forest C.I.C (“Les Bénédictions de la Forêt”) est une entreprise sociale de droit anglais créée en octobre 2015 à Londres dans le registre des “entreprises d’intérêt communautaire” (Community Interest Company n° 9816364).